💊87seconds lance de good vibes

Crea / News

Le Journal Qui Banane !’ est une nouvelle web série, constituée d’épisodes de moins d’une minute, spécialement pensée pour les enfants. Comme beaucoup d’entreprises, l’agence de production, 87seconds, s’est mis pour mission de proposer des initiatives innovantes et positives en cette période de crise.

Informer les enfants de manière claire et ludique, voici ce qui a fait naître l’idée d’un tel concept au sein des équipes créatives de 87seconds. Puisque les agendas se libèrent suite à la conjoncture, autant en profiter pour sortir des sentiers battus et participer au mouvement citoyen à sa manière..

J’ai moi-même 2 enfants en bas âge, et aucun n’a la moindre idée de ce qu’il se passe autour d’eux ces dernières semaines. Ils me regardent le matin l’air de dire 'que va-t-on encore faire aujourd’hui, papa?!' ”​, témoigne Philip Swinnen, administrateur de 87seconds.

Le but est d’informer de manière positive les jeunes enfants de 4 à 8 ans sur l’actualité du monde qui les entoure. L’accent n’est pas mis sur la maladie, mais plutôt sur les aspects positifs qui en ressortent. “​Les enfants nous donnent énormément d’énergie. Ils seront moins touchés que nous au niveau de leur santé, mais rendons leur le positivisme qu’ils nous insufflent avec un contenu adapté à leur quotidien”,​ continue Philip Swinnen.

Le premier épisode vient d’être lancé, tant en français qu’en néerlandais. Il s’agit d’un épisode pilote ayant pour sujet “​Faisons du bruit à 20h”​. Les prochains épisodes, qui traiteront de sujets comme la diminution de pollution dans les villes, le déclin du nombre de voitures sur les autoroutes, la consommation plus conscientisé, etc.. suivront tous les mercredis et vendredis. Chaque épisode sera publié sur ​cette chaîne Youtube.​

Pour beaucoup d’entreprises actives dans le secteur marketing, les temps sont difficiles. 87seconds n’échappe pas à la règle. De nombreux projets en cours ont été reportés ou annulés, c’est surtout le cas pour les tournages filmés qui représentent plus de 50% des projets. Raison pour laquelle une partie des collaborateurs a été mise en chômage temporaire. Cette série est le symbole de la volonté d'échanger entre collègues, au delà des frontières avec les équipes des bureaux de Bruxelles, Paris et Amsterdam. La série émane d’un travail commun à distance entre une dizaine de de collaborateurs pour pouvoir maintenir le lien.

Évidemment, nous préférons évoluer dans un contexte économique qui porte l’ensemble de notre société, mais nous exerçons notre métier par passion et nous souhaitions avant tout nous mobiliser autour de projets communs qui ont un sens. Il s’agissait aussi de mobiliser les différentes équipes pour montrer que malgré la distance, nous pouvons continuer à créer, être agiles et partager notre attitude positive”​ , explique Philip Swinnen; ​“Nous avons une équipe formidable, et c’est grâce à l’initiative de collaborateurs des différents bureaux que “Le Journal Qui Banane!” est né.