Trendwolves voit l'avenir en l'avenir

Communication / News

Maarten Leyts Trendwolves jan 2019Trendwolves a récemment déménagé à Gand, ce qui permet à PUB de discuter du passé, du présent et de l'avenir de l'agence avec son fondateur et CEO Maarten Leyts.
Trendwolves a été fondée sur base d'une foi en la culture des jeunes. "Nous sommes une agence de notre temps qui mène des recherches sur les tendances et l'avenir dans tous les secteurs, mais notre grande source d'inspiration reste les jeunes. Depuis sa création, l'organisme considère la culture des jeunes comme le moteur du changement. Si vous savez ce qui les motive, vous savez aussi quels produits et services à succès vous pouvez développer avec eux. Notre réseau international d'avant-garde nous permet d'obtenir un beau point de vue. Les jeunes sont souvent déjà en route vers l'avenir, bien qu'ils ne le sachent pas eux-mêmes. Bien sûr, nous surveillons aussi la culture des jeunes, leurs préférences et leurs coutumes, mais ça c'est por l'immédiat ", note Maarten Leyts. Trendwolves cherche des tendances et les nomme pour ensuite comparer cette analyse avec les secteurs d'activité.
Maarten Leyts sait très bien que beaucoup de gens regardent ce qu'est ou fait Trendwolves : l'agence hybride suit les tendances, les analyse, mais aussi enregistre les tendances et les communications efficaces : "Au fil des années, nous nous sommes surtout concentrés sur les tendances (jeunes) et la recherche sur le future, mais au fur et à mesure, la traduction concrète en marketing et communication est devenue une demande claire de nos clients. Pour certains, c'est déroutant et pour nous, cela n'a jamais été un but en soi."
Le noyau de Trendwolves se compose de Maarten Leyts et Tom Palmaerts. Ce dernier se concentre sur la recherche sur les tendances et l'avenir, tandis que Leyts coordonne la " traduction " en marketing et communication jeunesse. Avec des projets récents, par exemple pour le site d'information jeunesse Wat Wat, Telenet, Deutsche Telekom et une montagne d'affaires dans le secteur bancaire et des assurances. "Parfois, les gens regardent ce que nous faisons et nous recevons les mauvaises questions ", dit Maarten Leyts. "Ce n'est pas notre truc de trouver rapidement quelque chose à propos du dernier battage médiatique."
La culture des jeunes reste donc au cœur de Trendwolves, notamment parce que le comportement des jeunes est une aspiration pour les générations plus âgées qui sont désireuses de copier leurs coutumes, leurs habitudes et leur apparence. "Je nous vois aussi comme une sorte de 'négociateur culturel' ou de médiateur entre sous-cultures et marques. Lors d'un exercice pour une banque à Prague, nous avons conseillé d'établir un lien avec la communauté rebelle des cyclistes urbains de la ville ", explique Leyts à titre d'exemple. "Nous avons agi en tant que négociateur et examiné les formes de coopération."
Bien sûr, l'analyse des tendances n'est plus unique. "Avec la fondation du diplôme de troisième cycle Trendwatching, nous avons consciemment formé un grand nombre d'esprits aiguisés qui trouvent leur chemin à l'intérieur ou à l'extérieur d'une entreprise. Les agences de marketing et de communication travaillent également davantage sur les tendances." Pourtant, comme le pense Marteen Leyts : "Nous ne sommes pas les seuls, ou plus les seuls, à cartographier les tendances à des fins de marketing ou de communication", admet-il. "La différence, c'est que cela se fait souvent de façon ponctuelle, sur la base d'un projet, en préparation d'un pitch, par exemple, alors que nous, c'est notre cœur de métier. Trendwolves travaille également très régulièrement avec des agences créatives ou médiatiques. Mais surtout à l'étranger. Vous n'êtes pas toujours accueillis à bras ouverts et les agences de création belges peuvent nous considérer comme un coût supplémentaire lors de la préparation non rémunérée d'un pitch."
WATT The Firms
Le fonctionnement de Trendwolves consiste en des projets, des partenariats à long terme, des présentations et des ateliers (y compris la supervision des équipes internes). Il existe même une formule d'abonnement pour les clients, avec des rapports et des mises à jour sur les changements. Récemment, le bureau a déménagé d'un côté de Gand à l'autre, pour s'installer à WATT The Firms, sur le Nieuwe Wandeling à Gand. "C'est plus sur mesure, plus contemporain aussi ", explique Maarten Leyts. "Nous avons des bureaux séparés, mais nous pouvons utiliser une infrastructure commune pour les réunions et même les événements. "L'avenir ne l'inquiète donc pas - en tant qu'agence de tendances, ce serait un peu problématique."