Une Wallonie sans pub dans ses rues ?

Grenoble sans publicités

Communication / News

Grenoble sans publicités

Le 21 mai, à la demande du député PS Patrick Prévôt, des auditions étaient organisées pour remettre en question la présence de la publicité urbaine dans les rues wallonnes. A cette occasion, le constitutionnaliste Christian Behrendt a souligné que la publicité est un droit fondamental protégé par la Convention européenne des droits de l’homme. En outre, il semble bien difficile d’établir un décret imposant aux communes d’interdire purement et simplement la publicité et ainsi se priver de recettes.

La question se pose car Eric Piolle tout juste élu maire de Grenoble a respecté son engagement de supprimer la publicité dans sa ville. La « pub de rue » est remplacée petit à petit par des affichages municipaux, associatifs, ou des espaces verts. Par contre, se priver des revenus publicitaires a un coût pour la municipalité : elle estime son manque à gagner à 150 000€, alors que la société JCDecaux parle de 650 000€.

En Wallonie, la seule possibilité plausible serait de décourager l’affichage par une forte taxation, grâce au pouvoir fiscal des Régions, ce qui permettrait d’éviter l’action de la Cour européenne des droits de l’homme. On ferait alors probablement face à l’établissement progressif du siège des entreprises dans un autre Etat membre de l’UE, pour éviter les taxes…