Anaïs Camille Coja

Our Kids

« Maman, un jour, je serai infirmière ! Ou policière ! Enfin non, fleuriste… Parce que j’aime l’odeur des fleurs fraiches », Anaïs – 7 ans. Et dire que ces métiers m’ont trotté dans la tête jusqu’à la fin de mes secondaires… Pourtant, me voilà aujourd’hui dans le secteur publicitaire !

Petite, certains signes montraient déjà mon attrait pour la publicité. J’adorais dessiner les logos des chaînes de télévision ou imiter certains spots TV, ce qui faisait beaucoup rire ma famille.

Durant ma dernière année d’humanité, mon titulaire m’a dit « tu es faite pour l’économie, tu devrais choisir cette voie ». Pause. Impossible ! J’avais soif de créativité et j’avais besoin de trouver un métier avec un contact humain.

Petit à petit, l’idée de me lancer dans un bachelier en marketing à l’EPHEC a fait sens. Cela ouvre des portes diverses et variées et surtout, je pouvais combiner mes deux envies.

Après un premier stage chez Havas Media dans le département Socialyse, j’ai eu envie de me spécialiser dans la communication digitale. Ce master à l’ECS m’a offert l’opportunité de faire un stage de 8 mois chez Universal Media en tant que Digital Account Executive. À la réception de mon diplôme, on m’a proposé de continuer en tant qu’étudiante chez IPG Mediabrands et d’intégrer le département stratégique. J’ai eu la chance de pouvoir participer au pitch de la Loterie Nationale. J’ai beaucoup appris tant sur le plan humain que professionnel mais il me manquait toujours ce côté créatif.

Et pourtant… me voici aujourd’hui Account Executive chez Altavia Act* où je m’occupe essentiellement du développement des packaging green de Proximus. Ce qui allie mes envies à mes valeurs. What else ?