Un été touristique wallon et chaud !

Communication / News

Selon VISITWallonia, la saison touristique estivale a été bonne en Wallonie. La météo caniculaire a eu un impact sur certaines activités mais la fréquentation dans la plupart des hébergements et des attractions a augmenté ou est restée stable par rapport à l’été dernier.  Le belge est plus que jamais le premier touriste en Wallonie ! La cote de notoriété de la Wallonie continue d’augmenter. 8,3/10 sur plus de 30.000 avis récoltés.

Sur base du baromètre réalisé pendant les vacances d’été par l’Observatoire wallon du Tourisme, les visiteurs ont afflué massivement dans les hébergements et les attractions wallonnes.

Malgré les fortes chaleurs et une crainte de voir les touristes se diriger à nouveau vers l’étranger après plus de deux années de pandémie, la Wallonie a enregistré d’excellents chiffres de fréquentation pour cette saison touristique d’été.

La météo a eu un impact indéniable sur certaines activités, notamment en intérieur même si par fortes chaleurs musées et sites bénéficiant de l’air conditionné ont accueillis un peu plus de visiteurs. Mais la majorité des attractions en extérieur et à proximité des points d’eau a enregistré un taux de fréquentation record. Qu’il s’agisse des plans d’eau, des rivières, mais aussi des excursions en bateaux, comme sur le Canal du Centre, les touristes ont poursuivi leur redécouverte de la Wallonie. La location d’embarcations a également connu un bon succès.

La plupart des attractions ont globalement maintenu leurs chiffres de 2021, voire une augmentation dans de nombreux lieux.

Les balades pédestres et randonnées, tout comme les circuits à vélo (qu’il soit de loisir ou plutôt sportif) ont connu un très grand succès, notamment grâce aux itinéraires balisés qui continuent à se développer un peu partout en Wallonie. Le succès du vélo électrique n’est pas étranger à cette notoriété, dans nos régions vallonées.

Les nombreux événements (concerts musicaux, spectacles tels que « Statues en Marche » ou le spectacle « Pinocchio » au Château de Beloeil, dans le cadre des Nocturnales) ont fait « carton plein ».

Au niveau des dépenses, le panier moyen des touristes dans les hébergements est passé de 351 € à 408 € (+ 16,24 %) et dans les activités de 20,78 € à 21,51 € (+3,51 %).

(sources : Outil Régional de Commercialisation ORC)

Les chiffres de l’Observatoire wallon du Tourisme (*)

Selon l’étude de l’Observatoire wallon du Tourisme, il est facile de conclure que le taux d’occupation moyen des hébergements pour ces vacances d’été 2022 était de 80%. Pour 20% d’entre eux, le taux d’occupation est en hausse.

Les hébergements de terroir et les villages de vacances ont enregistré un meilleur taux d’occupation que les autres types d’hébergements touristiques.

Les conditions climatiques ont également attiré de nombreux campeurs. Taux de fréquentation en hausse pour 30 % des campings. 

La fréquentation des hôtels a également repris des couleurs après deux années marquées par la crise sanitaire. Pour 42% des hôtels, le taux d’occupation était en hausse par rapport à l’an dernier. 94 % des hôteliers se disent d’ailleurs satisfaits à très satisfaits de cette saison d’été.

Enfin, les réservations suivent les tendances internationales avec de nombreuses réservations en « last minute ».

Opérateurs touristiques et attractions touristiques

La fréquentation des attractions a augmenté pour 44 % d’entre elles. Certaines ont vu leur fréquentation légèrement diminuer, notamment en raison de la météo caniculaire et de la sécheresse. C’est le cas, par exemple, de certaines activités nautiques impraticables cet été (comme le kayak) ou encore de quelques activités indoor en début de saison.

Les origines de la clientèle

Dans les attractions, 76% des visiteurs étaient belges, majoritairement des Wallons (51% wallons / 7% de Bruxellois / 18% de Flamands). Les Néerlandais représentaient 10% de la clientèle, les Français 6% et les Allemands 2 %.

Dans les hébergements, 64% des clients étaient belges, majoritairement des Flamands (36%). La 1èrenationalité étrangère était néerlandaise (20%). 54% de la clientèle était donc néerlandophone (Flamands + Hollandais).

(*) Ces résultats sont issus du baromètre réalisé pendant les vacances d’été (du 01/07 au 15/08).  1.116 opérateurs touristiques ont répondu à l’enquête. La marge d’erreur est de 2,3%. 

Notoriété et satisfaction 

D’un point de vue des touristes, la destination VISITWallonia s’installe de plus en plus comme une destination touristique à part entière. La cote de notoriété (sur 10) continue d’augmenter : 8,3 sur plus de 30.000 avis récoltés (entre le 1/07 et le 15/07/22).

La situation géographique, les paysages, l’accès aux renseignements, la qualité de l’accueil ou encore l’expérience vécue sont plusieurs points qui relèvent d’une image positive des touristes.

En conclusion, ces deux dernières années, les touristes et visiteurs belges ont découvert ou redécouvert la Wallonie et ses nombreux atouts (activités culturelles et sportives, variété des paysages, qualité des hébergements, convivialité…).

Bien que la Wallonie se positionne en destination de courts ou moyens séjours, elle a toutefois de nombreux atouts recherchés par les touristes actuellement (nature, patrimoine, proximité, gastronomie, activités culturelles et sportives). Elle est également reconnue pour la variété de ses paysages, la qualité des hébergements ou encore sa convivialité qui s’inscrivent dans le tourisme dorénavant identifié par l’appellation « staycation » (Vacances chez soi ou sur place).

La diminution des contraintes sanitaires a permis un retour progressif des touristes étrangers, les Néerlandais en tête !

Le tourisme en Wallonie ne se limite bien évidement pas à la saison estivale. VISITWallonia prépare depuis plusieurs semaines l’automne et l’hiver, avec de nouvelles périodes de congés scolaires, pour confirmer le succès de la Wallonie comme destination touristique pour des visites et séjours toujours plus variés et insolites !

Texte en partenariat avec le Commissariat Général au Tourisme / l’Observatoire wallon du Tourisme.