Donald Trump au sommet des médias digitaux !

Trump

Media / News / Research

Trump_Clinton_1

À la surprise générale, le scrutin présidentiel américain de ce mardi 8 novembre s'est clôturé sur la victoire très critiquée de Donald Trump.  Si hier encore les spécialistes s’accordaient majoritairement sur le sacre de l'ex-première dame Hillary Clinton, c'est Donald Trump qui est depuis quelques mois au sommet des médias digitaux en termes de visibilité, pour le meilleure et pour le pire. Et on le sait, « la seule mauvaise publicité c'est votre avis de décès» disait l'écrivain irlandais Brendan Francis Behan.

L'un comme l'autre ont eu de manière générale plutôt mauvaise presse. Rarement en effet deux candidats à la présidentielle n'avaient eu des cotes de popularité aussi pauvres. Selon les sondages, ni l'un ni l'autre ne sont très appréciés. Mais au jeu de la présence médiatique, c'est Trump qui gagne et largement ! Rien que ces dernières 24 heures le volume de mentions consacré à Donald Trump, dans les articles des médias digitaux ou les posts sur les réseaux sociaux, est très largement en sa faveur. The Cube - qui avait déjà analysé le Brexit pour PUB - a développé un outil innovant qui permet d’identifier dans les médias le poids de différentes thématiques. Aujourd'hui, The Cube a comptabilisé pour Donal Trump plus de 3.348.000 mentions, tous médias digitaux et réseaux sociaux confondus dans le monde. Le nom de Hillary Clinton quant à lui peine à atteindre les  1.800.000 mentions. Et - imaginez-vous ! - nous ne parlons ici que des dernières 24 heures ! L’attention médiatique portée par la presse belge à Donald Trump représente 11.938 mentions contre 4.848 mentions pour Hillary Clinton.

Trump Clinton World

Pourtant, durant cette campagne particulièrement violente, les journaux américains se sont majoritairement prononcés en faveur de Hillary Clinton. Même le USA Today, pour la première fois de son histoire, avait conseillé vivement à ses lecteurs de faire obstacle à Donald Trump. Plusieurs journaux locaux conservateurs ont même rompu  avec une longue tradition de soutien au clan républicain en appelant à voter pour Hillary Clinton. Mais sur les réseaux sociaux et dans les médias digitaux, ce n’est pratiquement que de Donald Trump qu’on parle. À chaque apparition du candidat c’était le buzz assuré. Pour la première fois dans l’histoire des États-Unis, une femme était candidate à l'élection présidentielle.  Cette étape importante de la démocratie n’a pas suffit pour attiser l'intérêt des médias qui ont fait passer les frasque de Donald Trump avant tout.

PUB utilise également cette méthodologie de The Cube pour son outil Pub Insights.