Velux s'offre une bouffée d’air

Awards / Crea

velux
Les recherches menées au nom du Groupe VELUX auprès de 1.000 Belges montrent que la grande majorité d’entre nous ne sont pas conscients de la pollution de l'air intérieur et de son impact sur notre santé. C'est pourquoi le Groupe VELUX a lancé plus tôt cette année une campagne de sensibilisation pour attirer l'attention sur l'importance de la ventilation. Les recherches menées par le bureau d’enquête YouGov montrent que la plupart des sondés ignorent l'impact sur la santé que peut avoir le fait de trop rester à l’intérieur. La nouvelle génération vit plus à l'intérieur que les générations précédentes. Les chiffres indiquent que cela représente jusqu'à 90% de notre temps.
Et bonnes nouvelles: le groupe Velux a remporté un Gold Award aux prestigieux et internationaux EPICA Awards pour sa campagne "The Indoor Generation" (dont un court métrage visant à sensibiliser le grand public à l'importance de vivre dans des maisons saines ainsi qu'aux petits changements que nous pouvons tous apporter pour améliorer notre environnement de vie et la qualité de l'air intérieur). Ce prix est le seul prix de création attribué par des journalistes. La société danoise a aussi remporté deux médailles d'or lors des Editors & Publishers International Creative Awards qui se sont déroulés à Amsterdam le 15 novembre.
Cette nouvelle réalité peut affecter notre santé.

Les activités du quotidien, comme cuisiner, nettoyer, prendre une douche, allumer des bougies, faire sécher ses vêtements à l'intérieur et même dormir et respirer, contribuent toutes à polluer l'air intérieur, ce qui, avec le temps, peut entraîner la présence d'humidité et de moisissure dans les maisons, augmentant ainsi le risque de développer de l'asthme, des maladies respiratoires et des maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC).
Les polluants présents dans les objets ménagers du quotidien libèrent des toxines dans nos maisons, les détergents et les jouets en plastique que nous donnons à nos enfants ainsi que les matériaux de construction ne constituant qu'une partie des éléments pouvant nuire à la qualité de l'air intérieur.Le nombre d'enfants souffrant d'asthme ou d'allergies devrait donc continuer à augmenter, à moins d'améliorer la ventilation des maisons et des bâtiments publics. En effet, le risque de souffrir d'asthme augmente de 40 % si vous passez trop de temps dans des bâtiments humides.
Cette nouvelle Génération « Indoor » ignore que l'air de nos maisons et des bâtiments publics peut être plus pollué que l'air extérieur. La grande majorité des Belges (63%) sont convaincus que la qualité de l’air intérieur n’est pas pire ou plus polluée que l’air extérieur. En réalité, cet air intérieur peut être jusqu'à 5 fois plus contaminé.
L'enquête a également révélé un écart important entre la façon dont les gens pensent qu'ils vivent leur vie et la manière dont ils la mènent réellement, 13 % seulement des Belges déclarant qu'ils passent 21 heures ou plus à l'intérieur. Le chiffre réel est cependant beaucoup plus inquiétant, des études antérieures ayant permis de découvrir une nouvelle Génération « Indoor », qui passe près de 90 % de son temps à l'intérieur – et souvent dans des bâtiments sombres, mal ventilés et malsains. En fait, 1 Européen sur 6 vit dans un bâtiment qui a un effet négatif sur sa santé.